Tristesse: grosse déprime ou dépression sévère ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Certains sentiments comme le deuil, et la rupture sentimentale font ressortir en nous un état de tristesse. Ce mal-être peut parfois être temporaire. Dans ce cas, on le qualifie de déprime.

Toutefois, si cet état est chronique, on parlera plutôt de dépression. Dans la suite de cet article, vous aurez un peu plus d’informations afin de faire la différence entre ces différents états que peut traduire une tristesse.

Tristesse: grosse déprime ou dépression sévère ?

Quand est-ce que la tristesse peut être assimilée à une déprime ?

Suite à la perte d’un proche ou après une mauvaise nouvelle, vous pouvez devenir triste et déprimer.

Ce sentiment de tristesse touche environ 80 % de la population active et certaines situations et expériences permettent de considérer la tristesse, comme partie intégrante de la vie humaine.

Après un moment, vous retrouverez vos différentes envies grâce à quelques activités qui vous permettront de diminuer le stress et l’angoisse.

La déprime ne doit pas vous empêcher de prendre la vie du bon côté et de vous dire que cela constitue juste une expérience passagère.

Quand l’affliction se traduit par un état dépressif

La dépression qui fait suite à une situation de tristesse favorise des perturbations au niveau de vos fonctions intellectuelles comme des pertes de mémoire, des troubles de concentration et elle agit aussi sur votre attention.

De plus, il est possible que certaines envies comme celle se rapportant à une activité professionnelle disparaissent. Même si cette activité faisait partie de votre quotidien, vous pouvez développer un dégoût envers elle.

Dans ce type de cas, vous avez développé une anhédonie. Une personne qui présente la plupart de ces caractéristiques court beaucoup plus de chances de devenir suicidaire.

Grosse déprime ou dépression : la différence

Lorsque le sentiment de tristesse n’est pas passager, vous êtes dépressif. Ce mal-être favorise des perturbations au niveau de votre cerveau, ce qui peut entraîner une maladie neurologique parfois sévère.

La caractéristique principale de cet état est votre humeur dépressive qui conduit à une tristesse globale et le développement d’une perception pessimiste de l’environnement autour de vous.

En addition à ces différentes caractéristiques, la dépression quand elle est provoquée par la tristesse conduit à certains maux comme :

  • les troubles du sommeil,
  • l’anxiété,
  • l’amaigrissement,
  • la fatigue matinale,
  • et la perte de l’appétit.

La dépression dure en général plusieurs mois voire des années et les répercussions sont visibles sur votre vie habituelle, votre famille et votre vie professionnelle. Il est difficile de revenir à la normale après une telle expérience.

Par contre lorsque vous êtes sujets à une tristesse passagère, vous présenterez certaines caractéristiques semblables à celles de la dépression, mais dans ce cas elles ne dureront guère. Vous serez entre autres, sujets :

  • aux idées noires,
  • à l’irritation,
  • et à la baisse de la motivation.

Il importe de notifier que ces différents points se dissiperont avec le temps. La déprime due à une tristesse dure généralement quelques jours et fait partie du quotidien des humains.

Il est important de notifier que l’état dépressif amené par la tristesse fait suite à des répétitions d’états déprimants.

Ainsi, si vous êtes souvent tristes et que vous déprimez, vous risquez de vous soumettre à une accoutumance qui va conditionner votre cerveau et vous amener peu à peu vers un état dépressif.

Celui qui en souffre est pessimiste, il est désespéré et peut devenir suicidaire à tout moment. Il est rare de voir une personne dépressive revenir à la normale même si cela est toujours possible à travers une réinsertion sociale sur le long terme.

Ainsi, rassurez-vous si vous traversez une période déprimante. Elle est juste passagère, et c’est un phénomène tout à fait normal. Toutefois, ne laissez pas cette tendance se répéter, au risque de la voir se transformer en quelque chose de plus grave.


Lisez aussi:

Régime hypotoxique et dépression: est-ce efficace ?

Témoignage dépression psychologique (récit surprenant)