Dépression respiratoire et difficultés à respirer, que faire ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Dans cet article, vous allez découvrir que faire en cas de dépression respiratoire et des difficultés associées. Elle se manifeste par des difficultés à respirer. Le souffle est saccadé, trop rapide ou trop lent, le volume d’air non optimisé.

Les flux d’oxygène et de dioxyde de carbone ne sont plus fluides, l’organisme se fatigue et les maux surviennent. Il est urgent d’agir en cas de détresse respiratoire.

Dépression respiratoire et difficultés à respirer, que faire ?

Les solutions pour lutter contre la détresse respiratoire

La respiration est indispensable à la vie. Il faut donc agir au plus vite dès que des difficultés à respirer surgissent.

Il peut s’agir de dyspnée aigüe lorsque la dépression respiratoire survient brutalement, mais la gêne respiratoire peut persister dans le temps. Avant tout, il est important d’identifier la cause du dérèglement du souffle.

Par exemple, certaines pathologies ont une incidence directe sur la respiration, comme l’asthme ou les maladies cardiovasculaires. Elles doivent faire l’objet d’un suivi médical pour un traitement adapté.

Les médicaments peuvent aussi être mis en cause dans la survenance de difficultés pour respirer. Car prendre un médicament n’est jamais un geste neutre et ils peuvent, dans certains cas rares, entrainer des effets indésirables, y compris sur la respiration.

Dans ce cas, il faut consulter son médecin pour ajuster le traitement. Une respiration difficile peut aussi être la conséquence d’une obturation des voies respiratoires. Il s’agit alors de déloger ce qui entrave les flux d’air.

Toutefois, la détresse respiratoire n’est pas toujours d’ordre physiologique. Le psychisme joue aussi un grand rôle.

Problème d’essoufflement : un coaching pour mieux respirer

Lorsque la cause n’est pas physique, elle peut être d’origine psychologique. En effet, le souffle peut aussi se dérégler sous l’effet du stress, de la peur, de l’angoisse…

Les chocs émotionnels bloquent le diaphragme, qui s’avère être le muscle de la respiration. De tels événements et la façon de les gérer ont donc un impact réel sur le rythme respiratoire.

Le diaphragme bloqué entrave la circulation des flux d’air. À l’inspiration, l’organisme ne trouve pas les quantités d’oxygène nécessaires à son bon fonctionnement, qui sont trop faibles.

À l’expiration, le Co2 n’est pas rejeté non plus comme il le devrait. Les symptômes de la dépression respiratoire s’aggravent alors, dans un cercle vicieux.

Il est possible de travailler son souffle pour lui faire retrouver un rythme normal. Normaliser sa respiration demande la pratique d’exercices précis. Ceux-ci peuvent être appris auprès d’un coach en respiration.

Il délivre ses conseils et des exercices adaptés pour réguler son rythme respiratoire.

Cette technique est entièrement naturelle et peut donc être pratiquée par tous. Elle se déroule le plus souvent en auto-thérapie, c’est-à-dire à distance et au rythme de chacun. Réaliser avec régularité, les progrès sont en principe rapides.

Apprendre les exercices respiratoires permet de réguler son souffle à chaque fois que cela s’avère nécessaire.

L’effet est bénéfique aussi bien en prévention, pour prévenir l’apparition de difficultés respiratoires, que pour un traitement curatif lorsque la détresse respiratoire est déjà installée.


Lisez aussi:

Dépression psychologique : comment s’en sortir avec la méditation ?

Dépression comment aller mieux et s’en sortir seul ?