Dépression psychologique : comment s’en sortir avec la méditation ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Dans cet article, vous allez découvrir comment sortir d’une dépression psychologique grâce à la méditation.

La dépression psychologique est un état de détresse émotionnelle, qui se manifeste par des symptômes comme la tristesse, la baisse de tonus, le manque d’envie et de motivation, de la fatigue, des douleurs physiques, une baisse de l’estime de soi.

Face à la déprime, la méditation peut permettre d’aller mieux.

Dépression psychologique : comment sen sortir avec la méditation ?

Méditer pour soigner la dépression psychologique

Méditer consiste à s’octroyer un moment de calme pour atteindre un état de pleine conscience. Il s’agit d’accepter les choses dans leur réalité, telles qu’elles sont, sans les fantasmer, en mieux ou en pire.

Surtout, il s’agit de vivre l’instant présent, sans ressasser un passé qui ne peut plus être changé ni anticiper le futur, par nature liée à l’inconnu, à l’imprévisible.

Ainsi, la méditation permet de se recentrer sur le réel et de se libérer des entraves psychologiques qui nourrissent la dépression.

Méditer demande donc de mobiliser toute sa capacité de concentration. Les pensées doivent être orientées vers un seul objectif.

La méditation nécessite de s’efforcer à canaliser son flux de pensées, sans l’entraver, même lorsqu’il s’agit des pensées et des émotions négatives de l’état dépressif. Les émotions doivent être libérées.

Cette circulation des flux d’énergie et cette trêve dans la survenance d’idées noires apaisent l’esprit et la dépression psychologique devient moins virulente, jusqu’à disparaître au fil de la pratique.

Respirer en pleine conscience : la solution anti-déprime

La pleine conscience recherchée dans la méditation débute souvent par l’appréhension de l’environnement autour de soi, grâce à la mobilisation des sens. L’attention se focalise sur les sons, sur les odeurs…

Mais la méditation induit aussi d’être en pleine conscience avec soi-même. Retrouver et comprendre les sensations physiques, les réactions de son corps est indissociable de la méditation.

C’est pourquoi la respiration joue un grand rôle dans la méditation. En se concentrant sur son souffle, l’esprit arrive à se focaliser. Le vide se fait, les pensées vont et viennent s’en s’attarder, sans s’emballer ni persister.

Cette sérénité mentale écrase peu à peu la détresse psychologique et mène l’esprit vers la détente.

Respirer en pleine conscience n’est pas aussi simple qu’il y paraît au début. Car sous l’effet de la dépression psychologique, le souffle s’est déréglé. Le rythme respiratoire est saccadé, au point de bloquer le diaphragme et d’entraver la circulation des flux d’air.

L’organisme étant moins bien oxygéné, il a du mal à trouver les ressources suffisantes à son fonctionnement, la fatigue s’accroit de jour en jour et la dépression s’accentue très rapidement.

Pour retrouver un souffle normalisé et réussir à atteindre l’état de pleine conscience rapidement, il est possible de se tourner vers des exercices respiratoires adaptés.

Ceux-ci se pratiquent sous les conseils et l’accompagnement d’un coach respiratoire. Il s’attache à libérer le diaphragme bloqué, libérant par là-même les émotions retenues inconsciemment.

Une fois chose faire, il devient plus facile de méditer et de guérir sa dépression psychologique.


Lisez aussi:

Dépression mélancolique : la solution sophrologie

Dépression respiratoire et difficultés à respirer, que faire ?